Skip to main content

#OKCinfo

Jugement mitigé pour la secte OKC | Condamné lourdement mais application des peines ridicules #okcproces

4 min read

C’était l’un des procès-fleuves du début d’année : il s’est achevé hier dans une ambiance douce-amère. Avec la condamnation quasiment sur toute la ligne de l’emblématique gourou Robert Spatz, mais à une peine bien éloignée de celle requise par le parquet : 4 ans avec sursis contre 13 ans ferme.

Robert Spatz n’était pas, hier lors du prononcé du jugement, à Bruxelles. Il n’a d’ailleurs jamais mis les pieds dans la salle d’audience : il a toujours prétendu être gravement malade et resté en Espagne pour se soigner. Il a finalement été reconnu coupable d’abus sexuels, de prise en otage d’enfants et de faits de blanchiment d’argent entre autres. L’ASBL OKC a également été reconnue coupable de plusieurs préventions. Mais l’existence d’une organisation criminelle n’a pas été reconnue, le tribunal estimant que seul Robert Spatz était le principal responsable. Celui-ci avait été si malin qu’il avait réussi à faire croire, souligne le tribunal, que rouler

en Porsche était compatible avec son statut de maître désintéressé. Il avait même convaincu les jeunes filles victimes de viols que l’acte sexuel avec le maître était recommandé par la religion bouddhiste…

Au total, le tribunal condamne OKC et Robert Spatz à des confiscations de plus 4,5 millions d’euros. Le tribunal a également attribué des indemnités à une trentaine de personnes constituées parties civiles dans ce procès. Il s’agit pour la plupart d’enfants qui avaient été élevés, dans les années 1980 jusqu’aux années 2000, à l’écart de leurs parents et dans de très mauvaises conditions d’hygiène, dans des monastères en France et au Portugal appartenant à l’OKC. Chaque victime va toucher 2.500 € par année passée au château de Soleils où séjournait la secte. Les victimes de viol toucheront 12.000 €.

Leur avocat, Me Dimitri De Beco, a confirmé ses sentiments mitigés, à l’issue de l’audience. “Toute la matinée, le tribunal a frappé sévèrement, on s’attendait à une peine plus sévère et c’est une petite déception. Mais nous ne partions pas rassurés, les faits étaient très anciens et les avocats de la défense très bien préparés. Mais la peine n’est pas l’essentiel et au final, nous sommes satisfaits” , indique le pénaliste, qui a été consulté en novembre pour un procès qui a débuté en janvier. Les victimes sont venues du monde entier et peuvent avoir aujourd’hui la satisfaction d’être reconnues en tant que telles.

Du côté de la défense, on marque son incompréhension. “C’est un jugement à la Pyrrhus pour contenter tout le monde et éviter les appels. La frustration des clients et des avocats est intellectuelle car le tribunal n’a pas répondu à tous nos arguments en droit. C’est difficile à comprendre et peut-être à accepter” , indique Me Quentin Wauters, avocat de Robert Spatz. Il ne sait pas encore si son client entend interjeter appel.

Source : La Dernière Heure papier par Ju. B.

Robert Spatz ne s’est jamais présenté à son propre procès, achevé hier à Bruxelles

Jugement mitigé pour la secte OKC | Condamné lourdement mais application des peines ridicules